Information détaillée concernant le cours

Titre

La littérature apocryphe dans le monachisme byzantin

Dates

5, 6 ou 7 novembre 2018

Organisateur(s)

Patrick Andrist, (chercheur FNS UNIL); Gregor Emmenegger, (UNIFR); Franz Mali (UNIFR))

Intervenant(s)

Paul Canart, (Rome); Olivier Delouis, (Paris); Paul Géhin ou André Binngeli (Paris); Bernard Flusin (Paris)

Description

Du point de vue de leur transmission, les écrits apocryphes chrétiens présentent deux caractéristiques qui n'ont guère été étudiées ensemble. D'une part, leur texte est le plus souvent d'une très grande instabilité, même lorsque le nombre de témoins est faible et, d'autre part, ils ne sont pour ainsi dire jamais étiquetés comme «apocryphes» dans les manuscrits qui les transmettent. Le premier phénomène a été expliqué par le statut non canonique de ces textes, mais cette explication statique ne rend pas compte des raisons qui motivent les réécritures et autres adaptations, aussi doit-elle être couplée avec la question de leur fonction. Or nombre de ces textes ont été lus, copiés et parfois même produits dans des milieux monastiques. C'est donc à s'interroger sur l'importance du contexte monastique dans la transmission des textes apocryphes chrétiens que sera consacrée cette journée d'étude.

Lieu

UNIL

Information
Places

20

Délai d'inscription 05.11.2018
short-url short URL