Titre

LA FIGURE DE MARIE DE MAGDALA DANS MARC 16, 9-20 A LA LUMIERE DU CODEX DE BEZE ET L’EVICTION DE CETTE FINALE LONGUE DANS LE CODEX VATICANUS

Auteur Eonique KATUNGU
Directeur /trice Professeur Andréas Dettwiler
Co-directeur(s) /trice(s) Prof Samuel Ngayihembako
Résumé de la thèse Résumé du Problème Notre thèse tourne autour d’un problème. Il consiste au fait que bon nombre d’études sur l’évangile de Marc ont fait croire que les deux plus anciens onciaux, le codex Vaticanus et le codex Sinaïticus, n’ont pas la finale longue de Marc, c'est-à-dire Mc 16, 9-20 parce qu’ils sont les plus correctes et fidèles aux textes des auteurs des écrits de la Bible. Mais, à notre avis, si on y va sous un autre angle, celui de l’étude de l’histoire de la transmission de Mc 16, 9-20 à partir de l’analyse de la formation du canon du Nouveau Testament, il y a lieu de se rendre compte d’un fait : derrière l’absence de la finale longue de Marc dans ces grands onciaux du IVe siècle on peut voir non pas seulement le motif d’authenticité textuelle à l’évangile de Marc, mais aussi un souci en caractère ecclésiastique et canonique, plus précisément le problème du prophétisme féminin, dont Marie de Magdala serait le paradigme. Résumé des Hypothèses : Notre thèse tient à soutenir que l’absence de Mc 16, 9-20 dans les grands onciaux du IVe siècle serait dû non seulement au fait que sur le plan textuel, cette finale serait erronée, mais probablement, d’une part au fait que la figure féminine qu’elle privilégie constituerait un défi pour les alexandrins, quant à ce qui est du ministère des femmes, d’autre part à cause d’un débat dans l’Eglise du IVe siècle sur la canonicité de Mc 16, 9-20. Résumé de la Méthode et Objectifs de notre thèse A partir de la méthode de la nouvelle critique textuelle, notre thèse poursuit un objectif : Montrer dans quelle perspective le problème du rôle de la femme dans l’Eglise dès la fin du Ie siècle aurait eu de l’influence sur les copistes du texte du Nouveau Testament.
Statut au milieu
Délai administratif de soutenance de thèse 2020
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing